http://www.ridingforwater.com/wp-content/themes/r4w
enfr
Republica de Moçambique
R4W_Mozambique-2954

 

Cette ancienne colonie portugaise figurait sur notre itinéraire mais n’était pas certaine. Aux vues des conditions politiques, nous préférions attendre d’être en Afrique du Sud pour demander conseil sur la situation dans les différents endroits du pays. A part le nord, et quelques autres endroits à éviter, les régions côtières du sud sont habituées à voir des touristes, pour la plupart Sud Africains.  Malgré qu’il soit assez compliqué de voyager à travers le pays, routes et transports publics étant dans un piteux état, l’accueil et les paysages ne nous ont pas déçus. Apres tant d’années de guerres civiles, ils sont pour la plupart content de voir des étrangers s’intéresser à leur région et faire marcher l’économie. Le coût de la vie pour un pays aussi pauvre nous a étonnés. La plupart des produits étant importés d’Afrique du Sud, seuls quelques produits locaux étaient vraiment pas chers et cela nous a permis de bien profiter des poissons frais, langoustes et fruits tropicaux.

 

R4W-2547

 

DSC_3067

 

Depuis Durban, deux fois par semaines un bus prend la route pour Maputo, en passant par le Swaziland. Il faut compter  une dizaine d’heures, puis passer une nuit en ville avant de reprendre un minibus bondé. De nouveau 10 heures, sur une route encore plus chaotique, pour enfin rejoindre le petit village de Tofo. Vue les difficultés et le coût des déplacements, on a décidé de rester les deux semaines dans les confortables bungalows de Casa Barry. Avec la magnifique plage située juste à nos pieds, et les pécheurs locaux et leurs bons produits, on ne pouvait pas rêver mieux. Pour couronner le tout, nous avions vue sur un des deux surf spot et il était facile d’observer vent et marée pour aller surfer aux meilleurs moments.

 

R4W-2531

 

R4W-2519

 

R4W-2527

 

Le deuxième spot de surf, Tofinho, était à une vingtaine de minutes de marche dans une magnifique baie aux eaux transparentes. Les vagues y étaient plus grosses et puissantes mais le vent était rarement favorable. On a quand même eu la chance d’avoir quelques magnifiques sessions en compagnie de dauphins.

Un peu moins glamour et plus morbide, sur la falaise dominant les vagues, un monument était érigé en mémoire aux opposants du régime. Ceux-ci étaient enchaînés à marée basse dans une grotte et attendaient une fin tragique amenée par la montée des eaux. On a eu une pensée pour ces  disparus….

 

R4W-2330

 

R4W-2358

R4W-2449

 

R4W-3453

 

R4W-3334

 

R4W-3303

 

R4W-2501

 

 

Durant notre voyage en Afrique du Sud, nous avions entendu parler de l’association All Out Africa qui est active entre l’Afrique du Sud, le Swaziland et le Mozambique. Nous avions donc pris contact pour les rencontrer à Inhambane, à une trentaine de kilomètre de Tofo. Messias nous a été d’une grande aide. Après avoir pris le temps de réfléchir ou seraient les endroits nécessitants nos filtres, il s’est concentré sur le besoin des enfants de sa région qui souvent souffrent de maladies liées à la mauvaise qualité de l’eau. Nous avons donc distribué 10 de nos filtres dans diverses écoles, jardins d’enfants et orphelinats de la région. L’accueil que nous ont offert les responsables de ces établissements ainsi que tous les enfants croisés a été super chaleureux.

 

R4W_Mozambique-2954

 

R4W_Mozambique-2995

 

R4W_Mozambique-3007

 

R4W_Mozambique-3053

 

R4W_Mozambique-3059

 

Après deux semaines sur cette magnifique côte, on repartait pour une big  mission en transports public. 24 heures plus tard, nous nous trouvions à l’aéroport de Johannesburg ou l’on nous annonçait que notre vol serait repoussé au lendemain…. Après négociations, Air Madagascar nous trouvait un vol sur une compagnie sud africaine en business class.

:)

Ouf nous voici partit pour la Grande Île et ses lémuriens!